Francis Lalanne
 

Francis Lalanne, poète troubadour.
Bayonne, 8 août 1958-

>>>>> Biographie
>>>>> Discographie
>>>>> Liens

>>>> Poète troubadour, artisan et chef d'entreprise, Francis Lalanne se démarque dans le monde de la chanson par son look très particulier, bottes de sept lieux et queue de cheval, et par ses prises de position houleuses. (suite)>>>>>

 
>>>>> Biographie ...
>>>> (suite)

Ses apparitions télévisées, fortes en émotions, sont aussi souvent des moments d'anthologie, qu'il y parle de chanson, de théâtre ou de football, dont il est un fervent admirateur. C'est oublier bien vite que derrière l'image du personnage public, souvent restrictive, se cache une âme à fleur de peau, écorchée vive, et un artiste touche-à-tout, qui prend tout à cœur et bâtit avec les années une véritable œuvre en constante évolution. Portrait d'un homme libre.

Né à Bayonne, au pied des Pyrénées, le 8 août 1958, d'une mère uruguayenne et d'un père français, Francis Lalanne naît enfant du monde. Outre ses origines diverses (basque, uruguayenne, libanaise, française,…) le métier de son père, employé aux Nations Unies, permet à toute la famille de beaucoup voyager. C'est finalement en Uruguay que Francis et ses deux frères, le réalisateur René Manzor et le guitariste Jean-Félix Lalanne, passent leur enfance. Une enfance culturellement riche, entre deux civilisations, jusqu'à ce que les Lalanne retrouvent la France et le cosmopolitisme de Marseille à l'aube des années 1970. C'est justement à cet âge que naissent les passions du jeune homme, musique et football mêlés. Pendant des années, il s'initie, avec son jeune frère Jean-Félix, au piano, à la guitare, et à l'écriture. Leur première expérience de groupe naît au milieu des années 70 lorsqu'ils créent avec René la formation Bibi Folk. Ensemble,ils égrènent les cafés, les lieux de culture en tout genre, et les MJC. 

A dix-huit ans, le BAC en poche, Francis quitte Marseille pour Paris. Direction La Sorbonne, prestigieuse Université au sein de laquelle il obtient une Licence de Lettres. Parallèlement, ses premières compositions prennent forme. Francis possède la force et la créativité du poète. Avec une maquette sous le bras, il court les radios et les maisons de disques mais en vain. Jusqu'à ce beau jour de 1979 où Jean-Louis Foulquier, journaliste radio et fondateur des Francofolies de La Rochelle, tombe amoureux de ses premières chansons. Subjugué, il programme en boucle La maison du bonheur sur les ondes de France Inter. La réaction des auditeurs est unanime. Comparé au grand Ferré, Lalanne est d'entrée plébiscité par un large public. Dès 1980, le succès de son premier album l'entraîne sur scène. Bourges, Paris, tournée française,… le jeune homme séduit, intrigue, énerve. La même année 1980, il fait la connaissance de Ferré. Les deux hommes se lient immédiatement d'une amitié fraternelle sans limite. Le vieil homme salue le talent du jeune chanteur, qui en retour, voue une admiration sans borne à son aîné.

Lalanne reste très productif. Chacun des ses albums contient au moins un tube qui scelle la relation privilégiée qu'il a avec son public. Mais c'est surtout sur scène que s'épanouit l'artiste Lalanne. Romantique, passionnée, exubérant, à la manière d'un Higelin, ses concerts durent parfois quatre heures et enflamment le public et les critiques. Bien installé dans le monde de la chanson, ce père de trois enfants s'offre le luxe de songer au cinéma et à un opéra, qu'il rêve d'écrire à quatre mains avec son frère Jean-Félix. Pour le septième art, Lalanne coproduit en 1986 le film Le passage avec Alain Delon, et en écrit la Bande Originale, énorme succès commercial la même année.

Curieux de nature, ses pas le mènent tour à tour vers le théâtre, la voile, le cinéma, la chanson bien sûr, et même le monde de l'économie puisqu'il reprend les rennes d'une petite entreprise de figurines, Starlux, dont il est encore aujourd'hui le PDG. S'il ne cesse, durant les années 80 et 90, d'enchaîner les succès (De Corazon en 1988, Avec toi en 1990, Tendresses en 1992,…) le chanteur commence cependant à lasser. Son caractère émotif et explosif qui séduisait le public pendant des années ont fini par lasser et font désormais de lui un personnage maladroit et exaspérant, à la limite parfois du ridicule. Les nouveaux héros de la jeunesse (Noir Désir, Rita Mitsouko,…) l'ont réduit à l'image de « chanteur pour minettes ». Cette traversée du désert renforce la sensibilité du chanteur qui n'abandonne jamais son œuvre malgré les détracteurs. Écriture, chanson, théâtre, cinéma, poésie,… occupent le quotidien de l'artiste. C'est curieusement sa passion pour le foot qui le ramène sur le devant de la scène lors de la Coupe du Monde 1998 en France. Il y apparaît comme un des supporters les plus assidus, aux côtés parfois d'un Jacques Chirac ou d'un Patrick Bruel.

Il trouve encore le temps d'enregistrer. Si Sans papier, son album de l'an 2000, ne fait pas l'unanimité, le chanteur retrouve pourtant une certaine notoriété. La télévision n'y est à nouveau pas étrangère, puisque Francis Lalanne est le héros en 2003 d'une série documentaire de la chaîne cryptée Canal Plus, « 60 jours 60 nuits ».

Le principe est simple : une équipe filme 24h/24 le quotidien de deux célébrités, en l'occurrence Francis Lalanne d'un côté, et Joey Starr de l'autre, leader charismatique du groupe de Rap NTM. Exercice périlleux mais réussi et bénéfique pour sa notoriété jusque là en sommeil. Lalanne profite donc de ce réveil pour sortir en 2003 son dernier album D'une vie à l'autre .

Après une carrière musicale riche en succès, et malgré un certain déclin à la fin des années 90, Francis Lalanne reste un des artistes français les plus attachants. Sa signature : un caractère romantique expansif, signes qui furent autant d'armes pour ses rivaux. Son extraordinaire capacité à toucher à tout avec brio le rend extrêmement populaire. Associé tant au théâtre qu'à la chanson, la télévision, le cinéma, le football, la poésie,… Francis Lalanne parcourt les années sans faillir ni prendre une ride. Un être entier, blindé malgré sa fragilité apparente, et que rien ne peut arrêter.

Copyright SeB pour le Petit dictionnaire de la chanson française juin 2004